Un appartement où (presque) tout est ouvert

Un appartement où (presque) tout est ouvert

Dans un ancien atelier, cet appartement familial façon loft a été imaginé afin d’obtenir une grande pièce à vivre où règnent fluidité, unicité et convivialité.

C’est non loin de la place de Bastille que l’architecte Virginie Debacq s’est installée avec sa famille, dans ce quartier du XIe arrondissement autrefois occupé par de nombreux ateliers d’artisans. De ces anciennes activités, il reste d’ailleurs des reliquats : à l’extérieur de cet immeuble datant de 1890, on peut encore apercevoir un support de poulie et sous les porches des peintures avec le nom des entreprises et leurs spécialisations. Menuisiers, ébénistes, bronziers et métalliers se sont succédés dans ce bâtiment. L’immeuble a récemment été repeint dans ses couleurs d’origine, le rouge et l’ocre, typiques des manufactures. Puis, après la fermeture de ces ateliers, les lieux ont été transformés en bureaux. A l’acquisition, Virginie et son mari Hugues ont dû tout casser car il n’y avait aucune cloison porteuse. Seuls deux poteaux porteurs existaient. De ce grand rectangle vide et après quatre mois de travaux, Virginie a fait un appartement facon loft avec trois chambres, adapté à la vie d’une famille recomposée. Visite de ce lieu grand ouvert, aux couleurs pêchues. Site : www.unterritoire.com

Bienvenue chez l’architecte Virginie Debacq et son mari Hugues, dans un bel appartement façon loft dans un ancien quartier d’ateliers à Paris. Pour aménager cet espace de 105 m², l’idée de départ était d’obtenir une grande pièce à vivre dans laquelle la famille se retrouve facilement et où cuisine, salle à manger, salon, bureau et bibliothèque communiquent et ne forment plus qu’un. Qui plus est, l’appartement n’est pas très lumineux : le couple ne souhaitait pas cloisonner et perdre ainsi en luminosité naturelle. Au sol, le parquet est omniprésent : il apporte une unité à cet appartement et permet de ne pas fractionner les pièces. Même dans la cuisine ! « C’est un parti-pris audacieux mais avec le temps, les quelques taches se patinent et ne se voient plus », admet Virginie.

Un pied-à-terre à la déco néo-chic

Situé dans un immeuble haussmannien, cet appartement de 54 m² a entièrement été reconfiguré pour privilégier l’espace de vie. Visite de ce nid sobre et élégant dans la capitale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *