Réforme des collèges , qu’est-ce qui va changer

Réforme des collèges , qu'est-ce qui va changer

Langues vivantes, programme d’histoire, EPI… Qu’est-ce qui attend les collégiens Retour sur la réforme explosive de Najat Vallaud-Belkacem, qui s’appliquera dès la rentrée 2016.

Les mouvements de grève des enseignants du second degré au cours de l’année 2015-2016 auront été vains. De même que les débats animés entre politiques et intellectuels. La réforme du collège sera, comme prévu, bien appliquée à la rentrée 2016. Le Conseil d’État l’a en effet validée, mercredi 1er juin, rejetant ainsi les nombreux recours, notamment « les demandes d’annulation de l’arrêté instituant les horaires des enseignements communs, l’accompagnement personnalisé et les enseignements pratiques interdisciplinaires », précise le communique de presse du ministère de l’Éducation.

Quels vont être les changements pour les collégiens

Une deuxième langue vivante sera enseignée dès la cinquième (au lieu de la quatrième actuellement), à raison de deux heures par semaine.
Des enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI), dès la 5e

Afin d’introduire davantage d’interdisciplinarité entre professeurs de plusieurs matières, quatre à cinq heures sur les 25 heures hebdomadaires seront consacrées à des « enseignements complémentaires » pour les élèves de 5e, 4e et 3e. 

Huit thématiques correspondant aux enjeux du monde actuel seront abordées lors de ces cours organisés en petits groupes : développement durable ; sciences et société ; corps, santé et sécurité ; information, communication et citoyenneté ; culture et création artistique ; monde économique et professionnel ; langues et cultures de l’Antiquité ; et enfin, langues et cultures régionales et étrangères.

Un accompagnement personnalisé dès la 6e

La nouvelle réforme des collèges prévoit d’accompagner les élèves de 6e pour les « aider à devenir collégien », à raison de 3 heures par semaine (contre deux heures actuellement) et d’1 à 2 h d’accompagnement pour les élèves de la 5e à la 3e. L’accompagnement peut prendre la forme d’un approfondissement ou d’un renforcement des connaissances. L’accent pourra par exemple être mis sur la méthodologie afin de leur apprendre comment prendre des notes et leur permettre de s’organiser pour leurs révisions, leurs leçons, les recherches documentaires et le travail sur internet. 

Plus de travail en petits groupes et plus d’expression orale

Les élèves vont travailler plus souvent en petits groupes. L’accompagnement personnalisé et les EPI sont ainsi l’occasion « d’apprendre de façon différente pour approfondir et consolider les fondamentaux et de travailler l’expression orale », précise le ministère, qui a prévu 4000 créations de postes pour accompagner la mise en uvre de la réforme sur deux ans.

Lire aussi 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *