Les profs manquent (encore) à l’appel

Les profs manquent (encore) à l'appel

Depuis la rentrée 2015, 20 000 journées ont été manquées en France dans les écoles primaires, dans les collèges et les lycées, en raison des absences des enseignants mais surtout du manque de remplaçants.

Les 2 172 postes de remplaçants créés en maternelle et en primaire depuis 2013 ne semblent pas avoir rattrapé les postes supprimés sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy dans le 1er degré. Selon la fédération de parents d’élèves (FCPE) et l’outil en ligne Ouyapacours, 20 000 journées ont été manquées depuis la rentrée 2015, ce qui équivaut en moyenne à 100 professeurs absents chaque jour et à 6,6 jours d’absence par enseignant chaque année. En fait, ce ne sont pas tant les absences qui révoltent l’association mais plutôt le manque d’organisation de l’Education nationale pour les remplacer. Congé maladie ou maternité, certains enseignants ont chacun leurs raisons lorsqu’ils s’absentent. Cela ne doit pas pour autant empêcher les élèves d’avoir cours. Pour dénoncer cette pénurie de professeurs, l’association se mobilise pour que ces absences soient remplacées sans délai. En effet, dans le secondaire, seul 38 % des absences de courtes durée (soit moins de deux semaines) font l’objet d’un remplacement contre 97 % des absences de longues durées dans les collèges et lycées.

#YaPasDeProf. Les 7 et 21 avril 2016, l’association invite les élèves à inonder les réseaux sociaux en cas d’absence d’enseignant avec le hashtag #YaPasDeProf. L’occasion pour le FCPE d’interpeller le rectorat et les académies afin de faire avancer les choses. « Il n’est pas admissible que chaque jour, des centaines d’élèves se retrouvent sans enseignant en face d’eux », dénonce l’association sur son site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *