Les clés pour trouver un séjour linguistique à son enfant

Les clés pour trouver un séjour linguistique à son enfant

Faire partir son enfant à l’étranger est une bonne idée pour qu’il se perfectionne. Mais comment choisir l’organisme Pour quelle formule opter Et s’il n’a pas envie de partir Conseils.

Maîtriser une seconde langue est un atout pour l’avenir professionnel des enfants, et les parents le savent bien ! Toutefois, avant d’opter pour un séjour linguistique, il faut prendre son temps et bien y réfléchir. Si c’est la première fois que l’enfant part du nid familial, assurez-vous qu’il a bien envie de partir et choisissez plutôt un pays proche. Afin de le préparer, préparez le voyage avec lui et n’hésitez pas à l’informer sur le fait qu’il peut être hébergé chez des personnes d’un milieu différent du sien (social, religieux, ethnique’). Cela fait bien sûr partie de la richesse d’un tel séjour mais cela peut être déstabilisant, tout du moins dans un premier temps, pour l’enfant. Dans certains pays, la religion peut par exemple tenir une place importante dans les familles. C’est le cas des Etats-Unis où la pratique d’une religion est fréquente. L’ensemble des membres de la famille peuvent ainsi prier avant le repas ou se rendre régulièrement à une cérémonie religieuse. La personne accueillie dans le foyer sera de ce fait invitée à participer à cet engagement.

Comment choisir l’organisme organisateur ‘

Pour trouver un séjour linguistique de qualité, il faut s’adresser à des organisateurs qualifiés. Il est préférable qu’ils soient membres de l’Office national de garantie des séjours et stages linguistiques. Cette association regroupant une quarantaine d’organismes est d’ailleurs soutenue par le ministère de la Jeunesse et des Sports. En plus d’aider les familles à choisir la formule de cours la plus adaptée, ces organismes disposent d’une logistique d’encadrement durant les séjours (assistance médicale, changement de famille ou de niveaux de classe, etc.). Ils doivent s’assurer que tout se passe bien garantissant ainsi un soutien à leurs clients.

Ces organismes doivent par ailleurs répondre à plusieurs obligations légales. Un numéro d’immatriculation commençant par « IM » doit tout d’abord figurer sur leurs brochures. Ils doivent aussi préciser les articles 95 à 103 du décret n° 94-490 du 15.06.94 pris en application de la loi n°92-645 du 13.07.92 qui fixe les conditions d’exercice relatives à l’organisation et à la vente de voyages et de séjours.

Quelles sont les formules proposées ‘

Séjours classiques, en immersion, à thème’ Les organismes proposent des formules diverses et variées qui laissent souvent les parents perplexes. En fonction des besoins de l’enfant, des séjours de courte ou de longue durée peuvent être choisis.

Les courts séjours (dès 7 ans et jusqu’au lycée) permettent à l’enfant d’apprendre une langue étrangère pendant une semaine à un mois. Ils comprennent généralement des cours de langue ainsi que des activités sportives et culturelles en groupe. C’est en fait l’hébergement qui change en fonction des formules. Il peut ainsi être proposé en famille d’accueil, en internat ou en résidence.

Un séjour de longue durée permet à l’enfant d’être scolarisé dans un établissement d’enseignement du pays choisi et d’avoir une famille d’accueil. Durant de trois à 12 mois, ce sont plutôt les lycéens qui participent à ce genre de séjours.

Existe-t-il des plans de financement ‘

Le financement de ces séjours est souvent à la charge des parents. Il existe toutefois quelques aides. Des comités d’entreprises peuvent par exemple financer une partie du séjour. Des bons vacances de la CAF peuvent être aussi accordés. Il est par ailleurs important de bien vérifier que le prix du séjour est « tout compris ». Il faut être particulièrement vigilant aux suppléments pour l’assurance, les excursions’

En finançant un tel séjour à son enfant, les parents estiment bien faire pour sa réussite. Cependant, l’enfant doit lui aussi s’investir personnellement. Il doit avoir conscience que cette expérience sera un vrai atout pour préparer son avenir.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *