Harcèlement , le triste quotidien des Tunisiennes

Harcèlement , le triste quotidien des Tunisiennes

Le harcèlement peut frapper partout, à tous les coins de rue. Si la France et le Portugal le condamnent, ce n’est pas encore le cas pour d’autres pays comme la Tunisie, qui récemment, a vu sa population féminine se mobiliser dans une vidéo.

« Pourquoi t’es sur les nerfs, t’as tes règles ‘ », « Ils l’ont violée ‘ Elle l’a cherché. T’as pas vu comment elle était habillée ‘ », « Ne la prends pas au sérieux, c’est une femme »… Le 20 mars 2016, les Tunisiennes postent sur Youtube une vidéo intitulée « 60 années d’indépendance et nos corps sont toujours colonisés » dans laquelle chacune cite une phrase rabaissante et désagréable qui lui a été adressée dans la rue. Une manière de faire réagir le gouvernement du pays qui ne fait pas du harcèlement un fléau à éradiquer.À l’inverse, le Portugal et la France le pénalisent grâce à de nouvelles lois entrées en vigueur, suite aux nombreuses mobilisations de leur population respective. En France, l’article 14, adopté en février 2016 après avoir été supprimé, porte un intérêt particulier à la sécurité des voyageuses dans les transports. Des progrès plus qu’encourageants pour la Tunisie’

Harcèlement de rue : sensibilisation nationale

Le gouvernement inaugure ce mercredi 20 janvier 2016 la deuxième partie de sa campagne nationale « contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles » dans plusieurs villes de France.

Le harcèlement de rue pénalisé au Portugal

La lutte contre le harcèlement de rue fait un pas en avant. Au Portugal, il est désormais puni de 1 à 3 ans de prison après le vote d’une loi en décembre 2015 condamnant les insultes à caractère sexuel adressées aux femmes. A condition qu’elles les dénoncent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *