Folles de Joie , Valeria Bruni-Tedeschi démente

Folles de Joie , Valeria Bruni-Tedeschi démente

Sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs, « Folle de Joie » nous emmène entre drame et comédie, folie douce et amère. Rapport, en direct de la Croisette.

Le film : Folles de Joie, de Paolo Virzi, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs.

Le casting : Valeria Bruni-Tedeschi, Micaela Ramazzotti…

Le pitch : Beatrice est une mythomane bavarde au comportement excessif. Donatella est une jeune femme tatouée, fragile et introvertie. Ces deux patientes de la Villa Biondi, une institution thérapeutique pour femmes sujettes à des troubles mentaux, se lient d’amitié. Une après-midi, elles décident de s’enfuir bien décidées à trouver un peu de bonheur dans cet asile de fous à ciel ouvert qu’est le monde des gens « sains ».

La Palme pour : Le parcours chaotique de deux femmes brisées. La puissance de la narration. Le jeu nuancé et la beauté sans fard de Micaela Ramazzotti. La folie émouvante de Valeria Bruni-Tedeschi. L’alternance du rire et des larmes. Le flot de sentiments bienveillants qui nous envahi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *