Flesh and Bone  lève le voile sur l’univers de la danse classique

 Flesh and Bone  lève le voile sur l'univers de la danse classique

Quand j’entends « danse classique », je pense directement aux tutus, aux positions et aux chignons serrés de ces danseuses qui ne sont pas là pour plaisanter.

À lire aussi : 6 idées reçues sur la danse classique

Je suis tombée sur Flesh and Bone un peu par hasard, quand tout le monde avait fini de la regarder. C’était huit épisodes de cinquante-cinq minutes, alors je les ai enchaînés assez rapidement car la série se savoure sur la durée et construit une histoire.

Cette mini-série de Starz prend pour thème majeur cette discipline rigoureuse qu’est la danse classique. C’est beaucoup de répétition, de rigueur et de talent. Ça peut faire penser à Mozart in the Jungle, autour de la musique classique cette fois-ci, mais ce n’est pas une comédie !

Au contraire, Flesh and Bone est un drame intense créé par Moira Walley-Beckett, qui était productrice et scénariste sur Breaking Bad et s’affranchit de la drogue pour s’intéresser à une autre addiction.

Un véritable sentiment de malaise ‘ digne du Black Swan de Darren Aronofsky entoure Flesh and Bone, surtout quand les os craquent, et encore plus quand on comprend que Claire tente d’échapper à l’emprise de son frère en rejoignant l’American Ballet Company de New York’

À lire aussi : « Jane the Virgin » va vous rendre accro à la télénovela !

Des cris, du sexe, tous les ingrédients à la sauce Starz sont présents pour vous happer et vous faire suivre les péripéties de Claire, jeune provinciale qui débarque à New York et découvre avec de grands yeux la dure compétition qui sévit dans la Grosse Pomme.

Ses relations toxiques vont l’amener à prendre de bonnes et de mauvaises décisions, qui la font évoluer dans un univers pas très chaleureux’

Conclusion : révisez quand même vos partiels, mais si vous avez besoin d’une pause, direction Flesh and Bone !

À lire aussi : Conseils pour réviser à la dernière minute et ne pas (trop) se planter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *