Actualité , Test , que savez-vous des maladies psychiatriques ‘

Actualité , Test , que savez-vous des maladies psychiatriques '

Un Français sur quatre est touché par un trouble mental. Beaucoup d’idées reçues tournent autour de ces maladies trop souvent assimilées à la «folie». Schizophrènes, bipolaires, dépressifs’, les patients se sentent mis à l’écart et stigmatisés, ce qui ne les incite pas à entrer dans une démarche de soins.

Pour lever les tabous, une équipe de psychiatres et de psychologues de l’Institut du cerveau et de la moëlle épinière a eu l’idée de lancer une web-application, Crazy’app.

Donnez votre diagnostic

Après avoir visionné les témoignages de quatre patients, l’internaute doit livrer son diagnostic et répondre à un certain nombre de questions : de quelle maladie souffre cette personne, pensez-vous que son problème ait un impact sur sa vie de famille’ ‘ Une façon de tester ses connaissances dans le domaine de la psychiatrie.

Les réponses aux questions donnent, ensuite, accès aux témoignages complets des patients et à des vidéos d’experts-psychiatres donnant toutes les explications sur les maladies en question. On peut aussi comparer ses réponses avec celles d’autres internautes.

Crazy’app est accessible en ligne sur un site dédié : www.crazyapp.fr, compatible avec smartphones et tablettes. On peut commencer le test, puis suspendre son activité et y revenir plus tard.

Des patients experts

Irène est l’un des quatre patients qui ont prêté leur concours à cette application. « J’ai voulu montrer qu’on peut avoir une vie sociale normale même en ayant des troubles graves. J’ai l’impression de sortir de la honte et de la stigmatisation », explique-t-elle.

Pour Margot Morgièvre, psychologue et sociologue, l’expérience Crazy’app s’inscrit dans un nouveau courant de la recherche, les sciences participatives, faisant appel à des « patients-experts ». Le malade sort de l’ombre et contribue, aux côtés de scientifiques, à faire avancée les connaissances sur sa maladie.

Ainsi, les données (totalement anonymes) récupérées grâce à Crazy’app serviront à mieux mesurer la représentation des maladies mentales dans le grand public. A terme, l’idée est « changer l’image de la psychiatrie pour que ceux qui en ont besoin y accède plus facilement », explique le Pr Antoine Pelissolo, psychiatre à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil.

Cette initiative a reçu le soutien de la Fondation Philippe et Maria Halphen et de l’association Meeting for minds, créée par Maria Halphen et son amie Susie Hincks, schizophrène.  

Laisser un commentaire