Actualité , Mediator , responsable aussi de fibrose pleurale

Actualité , Mediator , responsable aussi de fibrose pleurale

L’Agence nationale de sécurité du médicament vient de mener une enquête de pharmacovigilance sur le Mediator, depuis sa commercialisation en 1974 jusqu’au 31 mars 2015.

Onze cas de fibrose pleurale

La fibrose pleurale se caractérise par un épaississement de la paroi thoracique. Elle entraîne des symptômes respiratoires comme un essoufflement, une gêne respiratoire, une douleur thoracique plus forte lors de l’inspiration.

La fibrose pleurale est principalement due à une exposition à l’amiante. Des pleurésies ou la prise de médicaments à base de dihydroergotamine pour traiter la migraine ou de pergolide, aujourd’hui retiré du marché, mais prescrit dans le traitement de la maladie de Parkinson peuvent aussi en être responsables.

L’étude de l’Agence nationale du médicament fait ressortir onze cas de fibrose pleurale chez des patients ayant pris du Mediator. Cet antidiabétique peut donc participer au développement d’une fibrose pleurale. Toutefois, comme c’est assez rare, la Société de pneumologie de langue française estime qu’il n’est pas nécessaire de dépister systématiquement les patients ayant pris du Mediator.

Cependant, un collège d’experts indépendants se penche sur la possibilité d’intégrer la fibrose pleurale dans la liste des maladies relevant d’une indemnisation des victimes. A suivre donc…

A lire aussi : Le Mediator a été prescrit à 80 % en dehors de son indication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *